[Total : 2    Moyenne : 4/5]

L’arganier bio antioxydant naturel puissant (Argana Spinosa) est un arbre endémique marocain poussant dans la région du sud-ouest. Il pourrait être l’arbre symbole du Maroc. Il n’y en a pas ailleurs dans le monde.

Historique de l’arganier

Il est probable que l’arganier soit installé depuis des millions d’années. On a parlé de 85 millions d’années, quand les dinosaures régnaient sur la planète. Il est une relique de l’époque où le climat était beaucoup plus chaud ; il est reparti sur des terrains arides et semi-arides. C’est une espèce xérophile et thermophile, exceptionnellement adaptée aux conditions rigoureuses. Il ne peut vivre que dans des conditions très strictes de température et d’humidité.

Le fruit de l’Arganier contient une amande enfermée dans un noyau très dur et qui possède une teneur en une huile de très haute qualité biologique, nutritionnelle et aux multiples vertus (cosmétologie, diététique et pharmacologique).

Les vertus de l’huile d’Argane

L’huile d’Argane est essentiellement composée d’acides gras insaturés. L’acide linoléique, acide gras essentiel, est bien représenté dans l’huile d’Argane. Il intervient dans la biosynthèse des prostaglandines, hormones régulatrices des échanges membranaires et joue un rôle prépondérant dans la perméabilité de l’épiderme.

Ainsi, elle est utilisée :

Contre le dessèchement et le vieillissement physiologique de la peau (antiride), en respectant le film hydraulipidique et en augmentant les apports nutritifs au niveau des cellules.
Pour relancer et stimuler les échanges et l’oxygénation cellulaire en améliorant la qualité du ciment intercellulaire.
Pour neutraliser les radicaux libres et protéger le tissu conjonctif.
Pour adoucir les cheveux.
En cas d’acné et de varicelle.
D’autre part, le rapport du pourcentage des acides gras polyinsaturés et celui des acides gras saturés fait que l’huile d’Argane est recommandée par les nutritionnistes. Entre autres, cette huile va exercer une action de protection hypocholestérolémiante et antiathérogène.

Selon une étude récente, le schotténol contenu dans l’huile d’Argane aurait des propriétés anticancérigènes.

L’huile d’Argane est aussi utilisée comme suit :

Dans la surdité chronique et les maux d’oreilles.
Pour réduire les risques d’infarctus du myocarde et les troubles cardio-vasculaires.
Elle est conseillée en cas de risque d’athérosclérose.
Dans les rhumatismes et douleurs articulaires.
En cas de stérilité (azoospermie) et de risque de fausse couche (en médecine courante).
Elle stimule et développe la capacité cérébrale.
Si on chiffre à 2% de l’énergie totale du régime alimentaire en acide linoléique, une personne consommant une ration journalière de 2700 kcal aurait donc besoin de 54 kcal d’acide linoléique, ce qui correspond à 6 g. Cette personne peut donc satisfaire ses besoins en acide linoléique en consommant uniquement 16 à 17 g d’huile d’Argane par jour, soit un peu plus d’une cuillerée à soupe.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Considéré comme une huile aux milles vertus, l’huile d’argan bio antioxydant naturel puissant est le trésor du Maroc. Voici comment est fabriqué ce concentré de beauté.

Il existe deux procédés d’extraction de l’huile :

Extraction traditionnelle (rendement faible et stabilité oxydative de l’huile réduite) Cette méthode nécessite dix heures de travail pour obtenir un litre d’huile.

Dépulpage du fruit par séchage et écrasement de la noix

Concassage de la coque pour extraire l’amandon (opération fastidieuse et fatigante)

Torréfaction de l’amandon à feux doux (opération essentiellement réalisée pour l’huile alimentaire lui donnant un goût de noisette)

Trituration ou pressage de l’amande dans une meule en pierre – obtention de l’huile d’argan et d’une pâte

Malaxage de la pâte avec un peu d’eau tiède

Pressage de la pâte à la main pour obtenir l’huile d’un côté et le tourteau de l’autre.

Le procédé d’extraction industrielle : l’huile obtenue par ce procédé présente de meilleures qualités physicochimiques et sa faible odeur lui permet une utilisation cosmétique plus large. Le rendement est deux fois supérieur à celui de la méthode traditionnelle. Les amandons sont toujours récupérés manuellement par concassage.

Les amandons sont triturés, pressés dans une presse mécanique à froid (maximum 40 à 50°C). L’huile obtenue est décantée, puis filtrée sur papier. Cette méthode n’utilise pas d’eau ou de solvant et donne une huile vierge de première pression à froid, d’une belle couleur or et d’une saveur douce.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Dans sa dernière édition (juin/juillet 04), le GaultMillau certifie de la valeur de l’huile d’argane bio antioxydant naturel puissant.

Produit du terroir aux multiples qualités, cette huile est issue de l’arganier, un arbre menacé de disparition. Depuis 1999, l’Unesco l’a classé au nombre du patrimoine universel afin de le protéger. C’est par coopératives entières que les femmes se sont organisées, au Maroc, pour s’investir dans la production de l’arganier.

Dans sa dernière édition (juin/juillet 04), le GaultMillau certifie de la valeur de l’huile d’argane. Produit du terroir aux multiples qualités, cette huile est issue de l’arganier, un arbre menacé de disparition. Depuis 1999, l’Unesco l’a classé au nombre du patrimoine universel afin de le protéger. C’est par coopératives entières que les femmes se sont organisées, au Maroc, pour s’investir dans la production de l’arganier.
Cela permet aujourd’hui la valorisation et l’exportation de ce produit local qui semble parti pour séduire un public de consommateurs Européens de plus en plus nombreux. Pour ses amateurs tout comme pour les observateurs de la qualité des produits agro-alimentaires, l’huile d’argane ne manque pas d’atouts.
Gastronomique, cosmétique et thérapeutique
C’est précisément dans le Sud Ouest du Maroc que les femmes berbères cultivent l’arganier. Du produit de cette culture elles tirent l’huile d’argane, un des produits vedette de la société Azarou. Sis à Chatillon Montrouge (92), dans la première couronne parisienne, M. Saïd Azarou qui dirige cette société ne tarit pas d’éloge sur les vertus de son huile favorite. Elles sont gastronomiques, cosmétiques, et thérapeutiques.
En gastronomie, l’huile d’argane rehausser le goût de nombreux plats. Un filet d’huile d’argane à la fin de la cuisson apporte une saveur particulièrement délicieuse aux mets. Les gourmets et les amateurs de produits du terroir qui connaissent ce caractère de l’huile d’argane ne s’en privent pas. Juste pour le plaisir du palais. Nombre de ménagères qui ont le souci de soigner le goût de leurs assiettes se transmettent ce ‘ secret ‘ de mère en fille dans la région d’Essaouira-Agadir-Taroudant et Ifni où l’arganier est produit. Dans cette région, l’huile d’argane un élément de base de l’alimentation quotidienne.
Dans son usage cosmétique l’huile d’argane permet de revitaliser les cheveux ainsi que le cuir chevelure. Une bonne demi-heure, voire une petite heure de bain d’huile avant de se laver les cheveux, contribue à leur procurer une vitalité particulière tout en les prémunissant contre de nombreuses irritations. Utilisée comme une huile de massage ou comme huile d’entretien sur la peau, cette huile possède de multiples effets bénéfiques. Elle hydrate le visage et le corps et lutte valablement contre les effets de vieillissement et le dessèchement de la peau.
L’huile d’argane intervient aussi pour le traitement de l’eczéma, les acnés, les douleurs articulaires, rhumatismes, chute des cheveux, action anti-vieillissement, le cholestérol, problème de foie. Elle réduit l’hypertension et agit contre l’obésité en prenant, par exemple, une cuillerée d’huile à jeun chaque matin, une à deux heures avant le petit déjeuner.
L’huile d’argane a de beaux jours devant elle
Dans les rayons des super marchés, il existe certains savons, comme le savon de Marseille, à l’huile d’argane. Des spécialités culinaires à l’huile d’argane ont aussi fait leurs apparitions sur le marché. Généralement ces produits sont rangés dans les rayons bio. Sous la dénomination de produit du terroir ou de produit ethnique, il devient possible de trouver des produits à l’huile d’argane France, dans le rayon Halal de nombreux magasins. Et M. Azarou, pédégé de la société du même nom, il estime que cette huile a des beaux jours devant elle.
Présent au dernier salon de l’Uoif au Bourget tout comme au salon des saveurs du terroir, il n’a de cesse de faire connaître son produit. Ses ambitions commerciales dépassent les limites du marché de la communauté musulmane en France. Il voit bien plus loin et n’hésite pas à miser sur une percée prochaine de son produit à condition de le faire connaître au public. Un travail sans répit. ‘ Mon travail consiste en donner l’information et une bonne image de marque au produit. Et quand on est musulman, l’on doit donner le meilleur de soi pour l’autre ‘ explique-t-il. Il propose le produit par bouteilles de 25 ou 50 cl, première pression, toastée ou grillée. On le trouve aussi en huile de soins pour les massages. Azarou le propose aussi sous forme de savons de Marseille. Un site internet est même dédié à la promotion de ce produit certifié-Bio (www.azarou.com) avec des informations techniques sur les valeurs nutritionnelles et des recettes de cuisine. Une manière comme une autre d’avoir un peu de soleil dans nos assiettes.
Composition de l’huile d’argane
Densité à 15° : ………….0,917
Acide oléique : ………….44,8 %
Acides gras saturés : ……moins de 20 %
Acidité oléique : ……….0,5 à 1,5 %
Mono et poly saturés : ….plus de 80 %
Acide linéoléique : ……..35,7 %


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

L’huile d’argan bio antioxydant naturel puissant.

Utilisée depuis des siècles par les femmes berbères pour régénérer leur peau, fortifier leurs cheveux et se protéger du soleil et du vent, l’huile d’argan se taille lentement une place parmi les produits de beauté occidentaux.

Exceptionnellement riche en acides gras essentiels oméga-6, en vitamine E et en polyphénols, l’huile d’argan regorge de propriétés hautement hydratantes, antioxydantes et régénératrices. Des études menées au Maroc et en Europe ont confirmé qu’elle agissait contre le dessèchement et le vieillissement physiologique de la peau (antirides) en restaurant le film hydrolipidique et en augmentant les apports nutritifs des cellules.

Dans la pharmacopée marocaine traditionnelle, l’huile d’argan est utilisée pour les soins corporels visant à contrer les méfaits de l’âge et du climat ainsi que pour traiter des irritations cutanées telles que l’acné, l’eczéma, les gerçures chez la femme enceinte, les brûlures, les coups de soleil, le psoriasis et la varicelle. Les sportifs l’utilisent également pour soulager leurs douleurs musculaires.
Le schotténol contenu dans l’huile d’argan aurait aussi des propriétés anticancérigènes. Sous sa forme alimentaire, elle réduirait le taux de mauvais cholestérol et l’hypertension.

Les vertus beauté de l’huile d’argan bio

Les vertus beauté de l’huile d’argan bio

Pour une peau douce et hydratée

L’huile végétale d’argan s’utilise aussi bien en massages légers sur le visage qu’en application locale sur les zones du corps particulièrement sèches. Elle hydrate, revitalise, adoucit la peau et la protège contre le dessèchement. Son action atténue les gerçures et craquelures causées par les froids d’hiver, le vent ou le sel et aide à prévenir les rides. L’huile d’argan nettoie la peau acnéique et la laisse éclatante et radieuse. Son pouvoir raffermissant fait des merveilles en cas de perte d’élasticité cutanée.

Appliquer l’huile d’argan sur le visage et le cou sur une peau préparée par un peeling doux; masser doucement par mouvements circulaires afin de la faire pénétrer; laisser reposer 15 minutes, puis enlever l’excédent d’huile à l’aide d’un coton imbibé d’eau de fleur d’oranger ou de rose. Le traitement laisse la peau hydratée et adoucie.

Pour les massages

L’huile d’argan soulage les douleurs articulaires et est très prisée pour les massages corporels. Elle s’utilise comme toutes les autres huiles de massage et peut être parfumée. Il suffit d’y ajouter quelques gouttes de l’huile essentielle de son choix. On y apporte du même coup d’autres propriétés.

Fortifie les cheveux

L’huile d’argan fortifie le cuir chevelu, apporte de la brillance aux cheveux tout en leur redonnant leur douceur naturelle et soyeuse. On préconise aussi son emploi pour contrer les pellicules ou la chute des cheveux.

Pour redonner de la vigueur aux cheveux fragilisés, appliquer l’huile d’argan de la racine à la pointe; brosser délicatement la chevelure pour bien répartir le produit; envelopper les cheveux dans une serviette chaude et laisser reposer environ 20 minutes; laver avec son shampoing habituel et rincer. On peut réduire le temps de repos en chauffant les cheveux maintenus dans la serviette à l’aide d’un séchoir.

Pour protéger la chevelure des effets déshydratants des bains de soleil ou de mer et du chlore, utiliser en huile coiffante en appliquant par effleurements ou déposer une petite quantité d’huile d’argan sur sa brosse à cheveux avant de se coiffer.

Renforce les ongles cassants

Comme la peau, les ongles s’abîment, se dessèchent et se cassent avec le froid, l’eau, les détergents, etc. L’huile d’argan peut aider à les nourrir et à les fortifier.

Une fois par semaine, tremper les ongles nettoyés et non vernis environ 20 minutes dans un mélange à parts égales de jus de citron et d’huile d’argan, puis laver les mains avec un savon doux. Si les ongles sont cassants, renouveler l’opération quotidiennement. On peut réutiliser la préparation; il suffit de la verser dans un flacon propre et sec, où elle se conservera pendant une semaine. Pour un traitement fortifiant en profondeur, faire tiédir le mélange au bain-marie.

Pour blanchir les ongles, on passe dessus un morceau de coton imbibé de quelques gouttes de jus de citron et d’eau de fleur d’oranger.

Choisir une huile cosmétique

L’huile d’argan est extraite de l’amande oléagineuse de l’arganier, un arbre qui pousse à l’état sauvage uniquement dans les zones arides et semi-arides du Sud-Ouest marocain. On casse les noix contenues dans les fruits à la pierre pour en extraire les amandons oléagineux à partir desquels sera extraite l’huile d’argan. Il faut environ 38 kg de fruits et une dizaine d’heures de travail pour obtenir un litre d’huile.

L’huile d’argan cosmétique est sans parfum ou en possède un très léger; une odeur forte ou rance est un signe d’oxydation qui peut provenir d’une mauvaise méthode de fabrication ou de conservation. Elle doit être de couleur claire, contrairement à l’huile d’argan alimentaire, qui est un peu plus foncée.

L’extraction de l’huile d’argan doit être effectuée au moyen de presses mécaniques à faible rotation afin que la température n’excède pas 60 °C. C’est à cette condition que l’huile conserve ses vertus et ses principes actifs (acides gras, vitamine E). Les amandons ne doivent pas être torréfiés. Cette opération confère à l’huile un arôme de noisette caractéristique, apprécié pour un usage alimentaire, mais peu prisé en cosmétologie!

Saviez-vous que?

* Un arganier produit chaque année de 10 à 30 kg de fruits (affiaches), et il en faut environ 38 kg (ou 2,6 kg d’amandons) pour produire un litre d’huile.

* La majorité de la production d’huile d’argan passe par des coopératives féminines. Ces femmes s’unissent afin d’être mieux organisées et de garantir un revenu équitable. Elles assurent du même coup le maintien d’une tradition millénaire: la fabrication de l’huile d’argan artisanale pressée à la main.

* Environ 2000 personnes travaillent dans les coopératives marocaines consacrées à l’huile d’argan. La production annuelle est de l’ordre de 2500 à 4000 tonnes.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

19 novembre 2008 – L’huile d’argan bio antioxydant naturel puissant, qui provient du fruit d’un arbre du Maroc, protégerait contre le cancer et les maladies cardiovasculaires et hydraterait la peau. Elle calmerait même les symptômes de la ménopause. Mais malgré sa popularité en croissance dans le monde, il est encore trop tôt pour crier au miracle.

« Sa composition fait qu’elle est intéressante, mais les données scientifiques disponibles jusqu’ici ne sont pas probantes », nuance DreSylvie Dodin, gynécologue et titulaire de la Chaire en approche intégrée en santé de l’Université Laval. La chimiste marocaine Zoubida Charrouf1 de l’Université Mohamed V-Agdal, figure de proue de la recherche sur l’huile d’argan, partage son avis.

Soins de la peau

Connue des Marocains depuis des millénaires, l’huile est utilisée en cuisine et comme cosmétique, dans sa version non torréfiée, pour hydrater peau et cheveux.
« En médecine traditionnelle, explique Zoubida Charrouf, on l’utilise pour le traitement de l’acné juvénile, de la varicelle, des rhumatismes et pour la prévention de l’athérosclérose. Elle est aussi conseillée pour les irritations, l’eczéma, les gerçures et les brûlures. »

Son effet hydratant s’explique par sa teneur élevée en acides gras insaturés. Elle contiendrait 45 % d’oméga-9 (acides oléiques) et 35 % d’oméga-6 (acides linoléiques). Les oméga-9 sont reconnus pour leur effet bénéfique sur la santé du coeur. Les oméga-6 sont aussi considérés comme de bons gras mais, en excès, ils peuvent nuire à l’action des oméga-3 dans l’organisme.

L’huile d’argan contient aussi beaucoup d’antioxydants aux effets anticancer reconnus. « On connaît les composés biochimiques de l’huile d’argan, mais la plupart des hypothèses de ses bienfaits sont basées sur sa composition plutôt que sur des essais cliniques proprement dits », précise toutefois DreDodin.

Jusqu’ici, quelques études ont montré des effets intéressants sur des cellules testées in vitro ou sur des souris. On lui prête aussi des vertus pour soulager les effets de la ménopause, mais il n’y a eu qu’une étude sur 60 femmes ménopausées « très limitée dans le temps », souligne Sylvie Dodin. Pour connaître les effets nocifs possibles, des études de plus longue durée sont nécessaires.

Dans les plats et les salades

En cuisine, son goût raffiné de noisette rehausse les plats et les salades et fait le bonheur des grands chefs. Extraite du noyau du fruit de l’arganier (Argania spinosa), l’huile d’argan peut produire des réactions allergiques, mais peu ont été rapportées jusqu’ici.

Vu son prix allant jusqu’à 25 $ pour 100 ml – un litre d’huile nécessite les fruits de sept à huit arbres, et 20 heures de travail –, la contrefaçon guette. Mais grâce à sa composition chimique très particulière, on peut détecter s’il y a eu mélange avec d’autres huiles par une analyse en laboratoire.

Une production industrielle et artisanale

L’industrialisation de l’extraction de l’argan répond à la demande croissante, mais la production artisanale et en coopératives de femmes marocaines persiste et se renforce. On assiste aussi à un vaste mouvement de reboisement pour augmenter la production. Selon le ministère des Eaux et Forêts du Maroc, la production d’huile d’argan peut atteindre 4 000 tonnes par an, mais elle reste tributaire de la température.

La France, où elle fait fureur, a approuvé la vente de l’huile d’argan en 2002 pour la consommation et pour son utilisation cosmétique. Au Canada, on la trouve surtout dans les épiceries fines.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Issue de l’arganier bio antioxydant naturel puissant, l’huile made in Maroc renferme mille et une vertus. Utilisé de tout temps par les femmes berbères, aussi bien en cuisine qu’en soin du corps, l’or du désert s’expatrie chez nous. Une aubaine, à condition de ne pas se méprendre sur la qualité !

Il est l’or vert du désert, on le dit gorgé de multiples bienfaits pour le corps et la santé. Le fruit de l’arganier n’a de cesse de faire parler de lui et ce depuis des millénaires. On estime que l’apparition de l’arganier, arbre endémique du Maroc, remonte à plus de 80 millions d’années. Exploitée de tout temps, en 2011 encore, l’huile de ses fruits ne dément pas les vertus qu’on lui confère.
C’est au sud-ouest du Maroc, sur la plaine du Souss, que l’arganier prend racine. Celles-ci puisent l’eau au plus profond de la terre, permettant ainsi à l’arbre de vivre dans des zones arides, comme aux portes du désert. Ses fruits (l’argan), plus gros qu’une olive, renferment en leurs noyaux des amandons par groupe de trois, torréfiés pour produire une huile alimentaire ou pressés à froid pour l’huile destinée à la cosmétique. Généreuse, délicate et sensuelle, l’huile d’argan est riche de tout : de texture agréable, de bienfaits prouvés et approuvés… et de son prix ! Il reste onéreux car l’huile mène la vie dure à ses producteurs : il ne faut pas moins de sept arganiers et douze heures d’un travail artisanal pour obtenir un seul litre d’huile. Sachant que l’arganier pousse en l’état, ne se cultive pas et ne produit que huit kilos de fruits par an, le prix reste largement justifié.

Huile d’argan bio, des vertus à l’état pur

Huile d’argan bio, des vertus à l’état pur

Elle défie le temps

Si au 10ème siècle les Phéniciens utilisaient l’huile d’argan comme combustible pour leurs lampes à huile, les Berbères, eux, ont su tirer profit de ses bienfaits, tant sur le plan culinaire, médicinal que cosmétologique. Des secrets de beauté qui ont franchi les frontières, car aujourd’hui, le marché mondial de la cosmétique s’est emparé de cette huile prodigieuse.
Gorgée de vitamine E (deux fois plus que dans l’huile d’olive), l’huile d’argan se veut être un redoutable antioxydant des cellules, stimulant l’organisme de l’intérieur et en surface. Et ses 80% d’acides gras essentiels insaturés agissent comme de véritables ralentisseurs du vieillissement de la peau. L’huile d’argan hydrate, revitalise, adoucit la peau et la protège contre les dessèchements. Elle atténue les gerçures et craquelures causées par les froids d’hiver et nettoie la peau acnéique, la laissant éclatante et radieuse. L’huile d’argan renforce également les ongles et les cheveux, et nourrit la peau lui redonnant toute son élasticité et sa souplesse. Si elle freine l’arrivée des rides, elle les comble aussi. Hyper hydratante, il est conseillé d’en mettre sur le torse, les coudes et les genoux, particulièrement desséchés ainsi que sur les zones couperosées. Les petites cicatrices et les vergetures n’échappent pas non plus aux pouvoirs de l’huile, qui semble également efficace comme traitement anticellulite. Cependant, pour glaner tous les bénéfices de l’huile d’argan, encore faut-il ne pas se (faire) tromper sur la qualité.

Pure à 100% ?

La mention « huile d’argan » pourrait être un gage de qualité si le marché de la cosmétique ne l’utilisait pas parfois à mauvais escient. Le terme est vendeur et prometteur, mais l’élixir peut l’être un peu moins. En effet, la mention « huile d’argan » est à regarder à la loupe : il s’agit quelquefois d’une huile à base d’huile d’argan ou avec des extraits, mais pas 100% huile d’argan. D’autres cosmétiques n’hésitent même plus à indiquer « huile d’argan pure » lorsque ce n’est pas le cas. Pour ne pas vous faire leurrer sur l’huile dite « pure », deux points essentiels sont à savoir : l’huile d’argan n’a pas d’odeur et sa couleur est jaune claire. Une odeur forte ou rance est un signe d’oxydation qui peut provenir d’une mauvaise méthode de fabrication ou de conservation. Ou bien, il pourrait s’agir d’une huile frelatée ! Un prix trop bas peut également être un signe de qualité médiocre. Enfin, sachez que des labels comme Ecocert ou encore Cosmébio sont une sécurité sur la traçabilité du produit.

Réserve de biosphère

En 1998, l’Unesco déclare une zone de 830 000 hectares de l’arganeraie entre Agadir et Essaouira comme « réserve de la biosphère ». Véritable source de l’économie locale et joyau du patrimoine naturel et culturel du Maroc, l’arganier est aujourd’hui inquiété par la surexploitation de ses ressources. Un drame pour les populations locales démunies qui dépendent de cet arbre. La réserve de biosphère de l’arganeraie œuvre donc pour la protection et le développement durable du végétal tant convoité : régénération, reboisement, participation et implication des populations locales, mise en valeur agricole… un combat à bras-le-corps pour renforcer la pérennité de l’arganier et les conditions de vie des quelques 2 400 000 Marocains qui vivent dans la réserve.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

L’argan bio antioxydant naturel puissant.

L’Arganier a pour nom botanique “Argania spinosa” ,c’est une plante de la famille des Sapotacées. C’est un arbre endémique duMaroc (dans la région du Sud-Ouest et en particulier la plaine du Souss) et de la région de Tindouf en Algérie. Il était appelé précédemment Sideroxylon spinosum, puis Argania sideroxylon. Cet arbre traditionnellement mythique et sacré est considéré au Maroc comme le père de tous, on dit de lui c’est un “don de Dieu”.

On le connait sous les noms communs d’ arganier, argane, argan (désigne soit l’espèce, soit l’huile tirée de son amande), ou encore “bois de fer”.
L’arganier est reconnu pour donner naissance à des espèces rustiques et résistantes, cet arbre épineux, facilement reconnaissable dans le paysage marocain, peut atteindre 8 à 10 mètres de hauteur et vivre 200 ans.

Le fruit, l’affiache, est une fausse drupe ovale, fusiforme de 30 mm de long environ, jaune-brun à maturité contenant une noix très dure abritant deux ou trois « amandons ». Un arbre en produit environ 8 kg par an.Grâce à son puissant système de racines, il maintient les sols en entretenant leur fertilité, en les protégeant des érosions hydriques et éoliennes qui menacent de désertification une bonne partie du Maroc.

Les dimensions de son fruit varient de 17 à 30 mm de long et de 10 à 17 mm de large. Sa couleur est verdâtre avant maturation, puis elle évolue vers le jaune ou jaune-brun clair suivant les arbres.

L’arganier est un arbre doué d’une grande capacité d’adaptation. Il pousse sur n’importe quel type de sol, à l’exception des sables mobiles profonds. Il est peu exigeant en eau et ne craint pas la chaleur, d’où son existence dans les régions arides, semi-arides et aux portes du désert.L’arganier possède des mécanismes qui limitent ou ralentissent la chute du potentiel foliaire et relèvent de la stratégie d’évitement. L’arbre ne perd ainsi ses feuilles que transitoirement, en cas de grande sécheresse.

L’argan signifie “olivier” en berbère. Son existence daterait de l’ère tertiaire, époque où il existait une connexion entre la côte marocaine et les îles Canaries. Il se serait alors répandu sur une grande partie du territoire du Maroc. La population berbère a appris à décortiquer le fruit de l’arganier il y a deux mille ans.
Les Berbères ont eu l’idée de le presser pour en obtenir une huile que les femmes berbères utilisent depuis lors pour ses vertus cosmétiques et alimentaires. L’huile d’argan est appliquée pour protéger la peau et assouplir les cheveux.

Argan arganier culture biologique

Argan arganier culture biologique

Le fruit est la partie la plus utilisée de l’arganier. L’huile d’argan est extraite des amandons qu’il contient. Toutefois, le processus de fabrication diffère selon l’utilisation qui en sera faite : l’huile d’argan destinée à la consommation est extraite d’amandons torréfiés au préalable, alors que celle réservée à une utilisation cosmétique est extraite d’amandons non torréfiés.
Le bois de l’arganier est aussi utilisé pour faire un excellent charbon.

L’huile d’argan est employée dans l’alimentaire, la diététique et la cosmétique.

Composition de l’huile d’argan :
•acide Linoléique ( poly-insaturé ) : 35 %
•acide Oléique ( mono-insaturé ) : 45 %
•Tocophérols : 62 mg. / 100 g.
•Polyphénols : 5,6 mg. / 100 g.
•Carotènes : 300 mg. / 100 g.
Stérols : 160 mg. / 100 g.
•Alcools Terpéniques : 150 mg. / 100 g.

Il intervient dans la biosynthèse des prostaglandines, hormones régulatrices des échanges membranaires et joue un rôle prépondérant dans la perméabilité de l’épiderme.

Particulièrement riche en tocophérols (en vitamine E notamment), l’huile d’argan aide à lutter contre les radicaux libres responsables du vieillissement cutané. Sa teneur élevée en acides gras insaturés de type oléique et linoléique lui conférerait une action bénéfique sur le niveau de cholestérol. Elle contribue également à l’hydratation de la peau et redonne de l’éclat au visage.

Ainsi, l’huile d’argan est utilisée :

Contre le dessèchement et le vieillissement physiologique de la peau (antiride), en respectant le film hydrolipidique et en augmentant les apports nutritifs au niveau des cellules.
•Pour relancer et stimuler les échanges et l’oxygénation cellulaire en améliorant la qualité du ciment intercellulaire.
•Pour neutraliser les radicaux libres et protéger le tissu conjonctif.
•Pour adoucir les cheveux.
•En cas d’acné et de varicelle.
•L’huile d’argan possède un effet anti-obésité en agissant en tant que coupe-faim (consommée au petit déjeuner).

En cas de consommation régulière, l’huile d’argan ajoute à son palmarès une nouvelle vertu thérapeutique. En effet, des chercheurs ont découvert récemment que le schotténol contenu dans l’huile d’argan aurait des propriétés anticancerigènes.

L’huile d’Argan est aussi utilisée comme suit :
•Pour réduire les risques d’infarctus du myocarde et les troubles cardio-vasculaires.
•Elle est conseillée en cas de risque d’athérosclérose.
Sa teneur en acide oléique rend cette huile particulièrement intéressante dans la régulation du cholestérol. Des études récentes semblent montrer que deux cuillérées à soupe par jour d’huile d’argan alimentaire pendant un mois pourraient considérablement réduire le taux de cholestérol sanguin.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

L’Huile d’Argan bio antioxydant naturel puissant Pure et Naturelle, magique et incontournable…

L’Huile d`Argan est le produit d’un arbre sauvage et épineux du désert du sud ouest-marocain, l’arganier.
Datant de 80 millions d’années, il est unique au monde et ne pousse que dans cette région. Résistant aux assauts du sable de cette région désertique, l’arganier peut vivre jusqu’à trois cents ans.
Mais il faut attendre au moins dix ans pour pouvoir récolter ses fruits si attendus. Ce sont les femmes berbères les premières à les récolter avant d’entreprendre le travail long et minutieux en vue d’obtenir l’huile d’argan .

L’huile d’argan revêt une jolie robe couleur miel et contient des vertus incroyables. Comme l’huile d’olive, elle renferme 80% d’acides gras insaturés et est très riche en acide linoléique qui ne peut être synthétisé par l’organisme et doit donc être apporté par l’alimentation.
L’huile d’argan jouerait alors un rôle dans la régulation du cholestérol. Riche en vitamine E, l’huile d’argan permettrait de lutter contre les radicaux libres et de neutraliser l’oxydation.

Argan bio

Argan bio

Son Utilisation :

En geste de soins du visage quotidien pour son action anti-âge
Elle redynamise et relance les fonctions vitales des cellules, restaure la barrière cutanée et neutralise les radicaux libres
Elle s’utilise comme cicatrisant dans certain cas d’eczéma sec, d’acné juvénile et de varicelle
Son pouvoir raffermissant en cas de perte d’élasticité
En massage hydratant pour peaux sèches, gercées et dévitalisées
Elle fortifie les ongles cassants
Pour ses propriétés nutritives, protectrices et adoucissantes pour les cheveux
En Huile de Massage pour soulager les rhumatismes et les douleurs articulaires.

L’huile d’argan apporte aux tissus cellulaires, restructuration, souplesse et élasticité, soigne cicatrices et infections. Egalement riches en vertus incroyablement nourrissantes pour l’épiderme, grâce à sa teneur en vitamine E, l’huile d’argan redynamise et hydrate la peau.
Elle convient donc particulièrement aux peaux sèches qui ont besoin d’être nourries et hydratées en permanence.

Il est préférable d’appliquer une Crème Fortifiante à l’huile d’argan le soir, avant de se coucher afin que l’épiderme se régénère pendant la nuit.
Depuis très longtemps, les femmes orientales utilisent surtout l’huile d’argan pour protéger leurs cheveux des agressions extérieures et des affres du temps.
Nourrissante, l’huile d’argan les gaine et les rend plus forts et plus brillants.
L’huile d’argan est également préconisée pour soigner l’acné, les gerçures et les brûlures.
Enfin, l’huile d’argan devient voluptueuse lorsqu’elle est utilisée pour prodiguer des massages corporels .
Elle prélasse indéniablement et offre une hydratation maximale
Information :

Afin d’obtenir une qualité maximale et constante, l’Huile d’Argan Narjis est importé du Maroc et provient d’un laboratoire Français.
L’Huile d’Argan est de qualité Vierge et désodorisée, et n’à aucune certification Ecocert.
A savoir qu’il n’existe à ce jour aucune culture sur l’Arganier Spinosa, l’Huile d’Argan produite des amandons de cet arbre est de culture 100 % Biologique, et le traitement des amandons suivent un processus d’extraction et de raffinement dans les normes et les chartes du laboratoire Français.
De plus, pour afficher un label bio (ou simplement l’indication “BIO”) sur une étiquette d’un produit, toute la chaîne des acteurs et intervenants doit avoir cette même mention : le produit lui-même, le producteur ou le fabricant, l’entreprise assurant le stockage comme celle faisant le conditionnement ou la vente en vrac.
Si un seul intervenant n’a pas lui-même la mention ou est en cours de certification, le produit ne peut plus être affiché bio.